Si j’étais un homme…

« Si j’étais un homme, je porterais mon enfant pour ne pas te faire souffrir. »
« Si j’étais un homme je te ferais rire – rire. »
« Si j’étais un homme de pouvoir, je t’offrirais le soleil des beaux jours et t’accueillerais sur la lune pour des splendides nuits. »
« Si j’étais un homme puissant, je t’offrirais le sourire qui changerait notre histoire d’amour. »
« Si j’étais un homme, je te jure, je brûlerais tout, je casserais tout et je recommencerais. »
« Si j’étais un homme, je remettrais les gens perdus à leur place. »
25 avril 2019, atelier d’expression de Saint-Laurent-du-Var.

Poésie sous essuie-glace

 

 

À l’heure de la pause déjeuner, un jour de grand soleil, le personnel et les clients de l‘E.S.A.T. des Prés de Saint-Jeannet, ont eu le plaisir de découvrir, sur le pare-brise de leur voiture, un poème. Le printemps était passé par là… merci aux poètes !

Dans la paume de ma main,
je vois une bête à corne en colère
je sens la douleur de mon cœur
j’entends mes larmes couler
je sens de goût salé de la pluie
je ressens une odeur de peur
P.

Lire la suite

Le bon goût des contraintes

« L’inspiration, c’est prendre de l’air, laisser entrer de l’extérieur à l’intérieur, rappelle Eve-Laure, créatrice de sushis* . Dans mon métier, c’est capter tout ce qui flotte autour de moi, comme une antenne, me laisser pénétrer, bercer et, avec ça, faire du nouveau. Tout peut devenir une idée, un parfum, une couleur, une musique, une ambiance. Curieusement, ce qui m’inspire le plus, ce sont les contraintes. Que faire avec les ingrédients dont je dispose ?
Dans les moments essentiels de ma vie, c’est pareil. L’inspiration est une forme de disponibilité, qui se cultive. C’est être dans l’instant, en accord avec ce qui est. Attentif. »

Extrait de l’article « L’inspiration nous donne des ailes », par Marie-Claude Treglia in SPIRIT, automne 2017.

* Wafu, Les Halles, allée du Curry, Nîmes