« Lire à voix haute c’est savoir garder le timbre unique de sa voix et cependant ne lire que le texte unique également. »

Georges Jean, La lecture à haute voix.

Lire ensemble à haute voix, c’est « faire société » autrement… c’est multiplier les possibilités de rencontres avec d’autres que soi, dans et hors les livres.

Lire à haute voix pour :
donner souffle à une écriture par l’intermédiaire d’un corps.
rendre audible une pensée, un rythme, une langue.
faire entendre une vision sensible du monde.

Les cercles de lectures à voix haute rassemblent des personnes de tous horizons avec pour points communs le goût de lire et l’envie de partager. Sur un thème donné, chacun lit à haute voix un texte qu’il aura choisi et extrait d’un roman, d’une nouvelle, d’une pièce de théâtre, d’un recueil de poèmes, d’un magazine, d’un essai… Ici il est question de prendre plaisir à se mettre au service du texte, de l’habiter pour en livrer le sens.

Les cercles de lectures, espaces de mise en voix et d’écoute, sont des lieux où s’offrent et se reçoivent une multitude d’existences écrites. 

Sophie Gonzalbes s’est formée à la lecture à voix haute auprès de Céline Surateau, lectrice à voix haute.