EXPOSITION « Derrière nos masques »

Les enfants du centre de loisirs Tremplin,
Elizabeth Choleva, auteur-photographe,
et l’association L’écriture nomade,
vous invitent le vendredi 31 juillet à une restitution des ateliers photo-écriture.
16h30 – 18h30 : exposition, entrée libre.
17h30 : lecture à voix haute des textes par leurs auteurs (nombre de places limité).
Entrée par l’école Toreille.

 

 

55 jours à Vence, Histoire(s) d’un confinement

Photo : Marion Legastelois

 

La Covid 19 nous a amenés à vivre ensemble près de deux mois d’isolement.

À Vence, comme partout dans le monde, une page importante de l’histoire s’est déroulée. Tous confinés, nous avons chacun vécu ces jours différemment : à chaque Vençois son récit.

Cette période, il importe désormais de la préserver, de la partager et, plus tard, de la transmettre. Car demain, dans 15 ans, dans un siècle, des enfants naîtront qui – nous l’espérons – n’auront pas à traverser de telles périodes. Ceux-là, chercheront dans les livres d’Histoire comme dans les récits individuels ou familiaux, un témoignage, une trace, nécessaires à leur construction.

Cette mémoire, votre mémoire, L’écriture nomade, en partenariat avec la Métropole Nice Côte d’Azur, la Maison de la vie vençoise ISI Montjoye, la commune de Vence, le service de prévention Passaj, l’association Goutte d’OM et l’ANCT, vous propose de la partager par l’écriture, le dessin, la peinture, la photo, le collage. Tous les Vençois, adultes ou enfants sont invités à participer à l’élaboration de cette histoire locale.

Les textes et visuels seront rassemblés en un recueil et, dès que cela sera rendu possible, feront l’objet d’une exposition et/ou d’une lecture à voix haute.

Vous souhaitez participer ? Prenez le temps de lire ce qui suit…
Lire la suite

Dès qu’Onfine ment…

 

Avec le plus de mots comprenant des sons contenus dans « déconfinement » et « déconfiné » (néologismes et mots-valise autorisés), rédigez un texte, dialogue, poème, article…
Et envoyez-le nous à lecriture.nomade@gmail.com

Derrière ton masque, au confin de ton air abruti, Onfine tu défies finement les déments. Au dessus de ton nez et menton bien confinés, je vois tes yeux me ficonder. Je ne dénie pas, j’ai peur. Tu as toujours l’air aussi conne quand tu as trop bu de Ficon. Ce n’est pas la peine d’aller te confier à Fifi Brin d’Acier. Elle ment autant et n’est pas plus fine. Du coup, je vous quitte, je vais me menfiner chez les condés.
Sandrine M.Lire la suite

ÉCRITURE SOLIDAIRE : LETTRE À L’INCONNU(E)

En cette période particulière – et au-delà du 11 mai – dans des foyers, les pensions de famille, les Ehpad, certaines personnes sont plus isolées que d’autres, sans liens familiaux, amicaux parfois. L’absence de contacts (téléphoniques, écrits) avec l’extérieur est parfois difficile à vivre.
Grâce à l’écriture, que nous soyons enfant ou adulte, nous pouvons, apporter à ces résidents un peu de détente et d’évasion en racontant des anecdotes de notre quotidien de confiné, en évoquant notre environnement.Lire la suite

Dictio-finement

 Edward Hopper, People in the sun

J’ai trop cuisineriché cette semaine, faut que je m’accorde une sortation avant que ma canapoïte me rattrape.
Je ne sais plus où j’ai rangé mon attestout. Si les argousins m’arrêtent !!!!
Finalement, je ferais mieux de rester chez moi… Il me reste du paramour… j’en raffole… surtout en période de couettinite.
Depuis que je souffre d’oligobarie je compense…. que voulez-vous, chacun fait comme il peut, n’est-ce pas ?

Lire la suite

Journalistes pour créatures bizarres…

 


– Bonjour Robot Cuisinier, je suis le journaliste des créatures bizarres. Comment vous vous sentez ?
– Pas très bien. Je ne peux pas lire le soir parce que je n’ai pas de livre. Tu as déjà vu un cuisinier avec un livre ? Je ne peux plus aller en chercher depuis le confinement…
– Bah, les cuisiniers ont des livres de recettes, ha ha ha !
– Ce n’est pas drôle ! Je n’ai pas de livres de recettes, je les connais par cœur.
– Ah ! En effet, c’est vraiment dommage !
– Mais de toute façon, même si j’en avais, ça ne changerait rien. Je ne vais pas lire un livre de recettes.
– Au revoir Robot cuisinier ! Je crois qu’on a assez parlé de livres.
Côme, 8 ans.Lire la suite

Chacun ses marques…

(Le Président, Casino, la Laitière, Bonne maman, La Vache qui rit, Saint Moret, Signal, Rians, Soignon, Maille)

C’est le président du casino qui demande à la laitière si sa bonne maman a pu faire rire la vache à Saint Moret. C’était le signal dit-il en rians ! Allons, soignon sérieux dit-elle, sinon il y aura maille à partir !

Dany J

 

 

( Petit navire, Leclerc,Visa, Mousseline, Elle vire, Lapeyre, Lustucru, Matine, Rians, Le Prince, Panzani, Zalando, Amazone )
Du fond de mon confinement, je rêve d’une croisière sur un Petit navire.
Leclerc de lune Visa ma robe  en Mousseline. Elle vire gracieusement… Et ce n’est pas Lapeyre de  vieux Lustucru qui me Matine qui vont m’empêcher, Rians, de  rejoindre Le Prince  Panzani… Mon rêve s’éloigne ! Zut j’ai perdu une de mes Zalando…
Bah! Amazone me la rapportera !
Michèle R.

Lire la suite

De vos fenêtres…

Il marche sur Vence, le mercredi 15 avril 2020 alors que le monde est en confinement. La cause, le coronavirus. Il passe devant une très belle fenêtre, très bien nettoyée, pas de traces de mains, elle est toute propre.
– Wouahou, ça a l’air beau !
Il prit ses jumelles et regarda.
– Oh mais c’est Khadija et Fairouz ! Elles font cours à distance ? Ah, non, c’est une qui parle en disant « bienvenue à l’atelier de L’écriture nomade » ! Je sens cette odeur de parfum !
Et il s’assit pour en savoir plus !
« Nous allons commencer par un tour de tests audio » dit cette dame mystère.

Lire la suite