« La lecture créatrice ouvre à de nouvelles pensées et à de nouveaux actes, invente de nouveaux mondes, dont la nouveauté est aussi renouvellement du sujet lisant-créant. »
Marc-Alain Ouaknin, Bibliothérapie Lire, c’est guérir.

Les mots lus à voix haute ont des pouvoirs insoupçonnés. Ils réveillent nos mémoires, ravivent notre imaginaire et libèrent notre créativité. Ici, l’animatrice, après avoir lu ou donné à lire ou à entendre des poèmes, des textes, des chansons, invite à se lancer sur des pistes créatives : dessin, peinture, collage, photo… avant de proposer une consigne d’écriture. Ainsi, les mots entendus ouvrent sur l’œuvre qui inspire une nouvelle fabrique de textes… à partager.

 

Janvier 2020 : lancement du cycle
« Créer à voix haute » à Vence

« Je dis art et Matisse dessine,
Je dis art et Picasso apparaît avec son pinceau,
Je dis art et les couleurs arrivent,
Je dis art pour voyager (…) »
Islem, 10 ans

DEUX HEURES POUR SOI, pour écrire, lire, créer, ensemble.

Pour les enfants de 7 à 11 ans, les mercredis de 14h30 à 16h30, hors vacances scolaires.
Pour les parents, un vendredi par mois de 9h30 à 11h30.
Sans prérequis.
Atelier gratuit.
Sur inscription uniquement.

 

2019 – 2020 Ateliers d’expression pour adultes

Depuis janvier 2019, à Saint-Laurent-du-Var, deux jeudis par mois, au centre social A.G.A.S.C., L’écriture nomade invite les habitantes du quartier Point du Jour à deux heures pour soi…

2019 l’année « Créer avec Freinet »
Ateliers d’expression pour les enfants

À Vence, deux mercredis après-midi par mois, avec la maison de la vie vençoise Isi Montjoie, les petits vençois ont retrouvé L’écriture nomade à la médiathèque Freinet pour des rendez-vous créatifs.

 

 

 

 

« Un atelier de biblio-créativité, selon moi, se compose de plusieurs éléments et n’a absolument rien à voir avec un club de lecture !
On lit, certes, mais à haute voix, avec le corps, le souffle, le ventre. On écoute l’autre lire, de tous ses sens et de tous ses palpeurs.
Et puis on écrit aussi, parce que la lecture appelle forcément l’écrire. On partage ce que le texte a donné. Et puis, pour qu’il reste une trace expressive de ce temps passé avec le bibliothérapeute, on se consacre de tous ses dons à un carnet créatif où l’on peut joindre citations et collages, polaroïds et dessins, citations et haïkus, calligrammes et tags… »
Régine Detambel

Sophie Gonzalbes s’est formée à la biblio-créativité avec l’écrivaine et bibliothérapeute Régine Detambel en 2018.