« La lecture créatrice ouvre à de nouvelles pensées et à de nouveaux actes, invente de nouveaux mondes, dont la nouveauté est aussi renouvellement du sujet lisant-créant. »
Marc-Alain Ouaknin, Bibliothérapie Lire, c’est guérir.

Les mots lus à voix haute ont des pouvoirs insoupçonnés. Ils réveillent nos mémoires, ravivent notre imaginaire et libèrent notre créativité. Ici, chacun offre à voix haute, quelques lignes puisées dans les romans, les poèmes à partir d’un thème donné. Ensuite l’animatrice invite à se lancer sur des pistes créatives : dessin, peinture, collage, photo… avant de proposer une consigne d’écriture. Ainsi, les mots entendus ouvrent sur l’œuvre qui inspire une nouvelle fabrique de textes… à partager.

 

Séance à venir

Bientôt à Vence, un atelier biblio-créatif chez l’habitante.
Tarif : 10 €

Sur inscription.

 

Séances déroulées

 

 

Ateliers biblio-créatifs : nos jeudis de juin 

L’écriture nomade a proposé un cycle de quatre séances pour lire, écrire, dessiner, peindre, coller… Quatre ateliers au cours desquels, laissant résonner en nous les mots, nous avons renoué avec notre créativité.

Dates : les jeudis 7, 14, 21 et 28 juin 2018.
Lieux : à la librairie Chantelivre d’Orléans et à Saint-Jean-le-Blanc, chez l’habitante.

Horaires : de 18h15 à 20h15.
Public : adulte et adolescent.

« Un atelier de biblio-créativité, selon moi, se compose de plusieurs éléments et n’a absolument rien à voir avec un club de lecture !
On lit, certes, mais à haute voix, avec le corps, le souffle, le ventre. On écoute l’autre lire, de tous ses sens et de tous ses palpeurs.
Et puis on écrit aussi, parce que la lecture appelle forcément l’écrire. On partage ce que le texte a donné. Et puis, pour qu’il reste une trace expressive de ce temps passé avec le bibliothérapeute, on se consacre de tous ses dons à un carnet créatif où l’on peut joindre citations et collages, polaroïds et dessins, citations et haïkus, calligrammes et tags… »
Régine Detambel

Sophie Gonzalbes s’est formée à la biblio-créativité avec l’écrivaine et bibliothérapeute Régine Detambel en 2018.