La rue était à eux !

 

Samedi 9 octobre, la rue était à eux et le temps avec nous. C’était chouette ! De jeunes reporters se sont arrêtés à la table de L’écriture nomade, avenue Marcellin Maurel. Munis d’une carte de presse, ils ont réalisé des articles sur cette journée vraiment pas comme les autres. Merci les enfants !

Je m’appelle Lina. J’ai joué au jeu du plateau, il s’appelle Bamboléo. Le but du jeu c’est de ne pas faire tomber le plateau et il y a des objets qu’il faut replacer. J’ai joué avec ma petite sœur et on a tout gagné. J’ai aimé ce jeu. Après je me suis arrêtée à l’UNICEF, j’ai joué et j’ai gagné, sauf pour un jeu que j’ai pas réussi. L’UNICEF c’est une association qui aide les enfants pauvres dans le monde.

 

 

Je m’appelle Bardia, j’ai 11 ans. J’ai fabriqué des balles anti-stress avec l’association Goutte d’Om. Irène m’a donné un ballon et du papier plastique pour la cuisine. J’ai rempli le papier plastique de farine, j’ai découpé le ballon et j’ai mis la farine dans le ballon. Ça fait une balle anti-stress et ça me calme. Quand on rage on peut carrément la défoncer et la jeter par terre et ça calme vraiment !

 

Pour lire les autres témoignages, cliquez sur « Lire la suite »…Lire la suite

Cycle Férial

 

   

 

En septembre, nous avons lancé des pistes d’écriture à partir de l’ouvrage de l’artiste plasticienne-photographe et auteure,
Férial : Au Groenland, souviens-toi de l’avenir. Ce récit sensible et poétique d’une Vençoise engagée et les photos rapportées de ce voyage ont inspiré écrivants et écriv’ateurs.

Férial expose à la chapelle des Pénitents Blancs
de Vence jusqu’au 20 octobre 2021.

Rien que pour les parents !!!

Un lieu à soi, où créer, où partager, où s’étonner, où se ressourcer… en 2021, plus que jamais, chaque parent en a besoin.

Cet espace ludique, créatif, où chacun manie la langue française comme bon lui semble, sur la page et à voix haute, L’écriture nomade l’a inventé. Le premier rendez-vous de la saison est fixé au samedi 25 septembre de 9h30 à 11h30 à la salle des Meules.

C’est gratuit. Il est nécessaire de s’inscrire au 06 87 43 06 43.

« En couleurs et en formes »

 

 

 

 

 

 

 

« En couleurs et en formes », notre déambulation littéraire à voix haute, au Musée De Vence s’est déroulée pour la deuxième fois samedi, en présence d’un public particulièrement attentif. Merci à vous !

« Merci à toutes les deux pour ce lumineux moment au musée. J’ai beaucoup apprécié vos recherches de textes en rapport avec les salles où nous stationnions. »Lire la suite

Rentrée en lecture

Cette année la rentrée de L’écriture nomade se fait au musée de Vence avec une lecture à voix haute sous forme de déambulation, par Sandrine Morellini et Sophie Gonzalbes.

D’une œuvre à l’autre, nous cheminerons en compagnie de Charles Baudelaire, Jean-Michel Maulpoix, Georges Pérec, Tracy Chevalier…

C’est gratuit, c’est à 16 heures, samedi 4 septembre. Sur inscription.

Première scène… et à huit voix !!!

photo Marie-Hélène Grange

Samedi 19 juin eut lieu la première lecture à voix haute sur scène pour L’écriture nomade qui, jusque là, proposait ses restitutions chez l’habitant. Cette année huit valeureux écrivants ont relevé le défi : lire leurs propres textes sur la scène de la salle des Meules à Vence. Et le public était là, avec des mots comme ceux-ci et comme cela…Lire la suite

Parents : écrivez, lisez, on tourne !

Pour se créer, se recréer, s’inventer avec un stylo, une feuille et une voix, L’écriture nomade propose un un espace dédié aux parents vençois. (*)

Et ce qui s’est lu, cette part de soi que chacun a déposée dans son écriture, qu’elle soit imaginaire, poétique ou inscrite dans le réel, les participants ont accepté de la livrer à la caméra d’Élodie et de Marie, documentaristes… À suivre !

 

(*) atelier mensuel gratuit sur inscription, un samedi matin par mois de 10h à 12h. Pass sanitaire obligatoire

Reporters, des étoiles au musée

Aziz, Edem, Inaya, Kassandra, Kelvin, Kenza, Lina, Raùl, Saga et Sophie-Louna, ils étaient 10 jeunes vençois à participer au stage organisé par L’écriture nomade du 18 au 23 juillet 2021. Le projet : rédiger et illustrer un journal à partir d’expériences vécues. Au programme : nuit étoilée, découverte de l’équitation, Micro-folie, balade sur les pas de Matisse, pique-niques, ateliers d’écriture, photo, saisie des textes… et bientôt, un journal !
L’action se poursuit durant les vacances de la Toussaint, où il sera temps de clamer ses textes.

C’est à dire !

Son lancement fut ralenti par la pandémie. Le projet « C’est à dire ! » centré sur la mémoire des habitants du quartier Point du jour de Saint-Laurent-du-Var a débuté durant le premier semestre 2021. De belles rencontres où l’on s’écoute et se raconte à partir d’un objet, d’un article, d’un petit ou d’un grand souvenir… Encore beaucoup de rendez-vous en perspective.